Viser juste en orientation : coach ou conseiller ?

Mn_loisir France 3 Paris Ile-de-France diffusait fin novembre un reportage sur le coaching d’orientation

Reportage sur la période très difficile du choix d’orientation

Quelles sont les différences entre un coach et un conseiller ?

Sans être exhaustives voici des différences que j’ai notées :

Le coach d’orientation intervient avant le conseiller d’orientation pour faire émerger les talents, les motivations, les passions de l’élève. Par ses questions et les outils de réflexion qu’il utilise, il amène l’élève à formuler un choix de métier qui lui correspond bien. Ce coach est choisi par l’élève et le coach choisit l’élève qu’il accompagne. Généralement, le coach d’orientation intervient dans un cadre privé.

Le conseiller d’orientation (4500 en France en 2012 pour environ 2 000 000 lycéens environ) intervient après le coach d’orientation pour donner  des informations précises sur les formations en convergence avec le métier choisi par l’élève. Ce conseiller n’est pas choisi par l’élève, tout comme le conseiller n’a pas le choix de l’élève qu’il reçoit. Généralement, le conseiller intervient dans un cadre public.

Ce sont donc deux métiers complémentaires qui répondent à des besoins différents avec des moyens différents.

Sylvie Arnoux coach d’orientation scolaire et professionnelle à Rennes, en Bretagne
www.sylviearnoux.fr

 

Coaching scolaire

L’orientation scolaire des jeunes pour les parents

tournesol  Trop souvent, je rencontre des parents perdus face à cette grande question de l’orientation. Les parents attendent du jeune davantage de réussite scolaire, une plus grande autonomie et le choix d’une  voie professionnelle qui leur convient bien.

Nous pouvons constater que  :

  • l’école n’a pas cette mission d’accompagner l’élève vers le choix d’un métier,
  • les conseillers d’orientation sont de moins en moins nombreux. Ils apportent des informations très utiles et pour cela il faut avoir choisi un métier.
  • les psychologues répondent à la question du “pourquoi” par des analyses et peu à celle du “pour quoi”. Parfois, en prise à un manque de confiance, leurs jeunes ne parviennent pas à exprimer les talents et les désirs qu’ils portent en eux.

Nous sommes donc devant un besoin non couverts par les professionnels pré-cités.

Le coaching vise à répondre à ce besoin.  Le coach aide le jeune à faire éclore ses potentiels et à retrouver de la motivation, à changer de comportement. Le coaching contribue aussi à désamorcer des relations conflictuelles entre le parents et le jeune. Les parents peuvent alors constater des progrès et l’avenir du jeune qui se dessine. Les relations quotidiennes s’améliorent. La famille à tout à y gagner.

Sylvie Arnoux coach d’orientation scolaire et professionnelle, à Rennes en Bretagne
www.sylviearnoux.fr