Profession motivatrice ??? Ça existe ???

_MG_0275 -NoiretblancOui, ça existe pour moi depuis que j’ai lu (en 2000 !) le magnifique livre de Brigitte Prot “Profession motivatrice”. J’ai mis 15 ans pour oser devenir “motivatrice” à mon tour. Aujourd’hui, je me sens parfaitement ancrée dans cette profession, ressource pour les jeunes (élèves, étudiants ou adultes), pour les parents et pour les enseignants.

Vous pouvez cliquer ici pour consulter un extrait de l’ouvrage de Brigitte Prot :

http://ebook.chapitre.com/livres/profession-motivatrice-reveiller-le-desid-apprendre-au-college-et-au-lycee-9782402039932_9782402039932_1.html

Sylvie Arnoux, Coach d’orientation scolaire et professionnelle à Rennes, en Bretagne
Coaching scolaire

www.sylviearnoux.fr

Comprendre le Mind Mapping et son intérêt

Mind-Map-gérer-projets-créer-produits-structurer-idées Le Mind Mapping est un outil d’apprentissage qui permet l’utilisation de notre tête, de notre coeur et de notre corps. Il permet d’analyser, d’argumenter, de faire des liens entre différentes connaissances. C’est un outil très utile dès le primaire vers 8 ans, pour apprendre une leçon, ensuite au secondaire pour analyser, argumenter, faire des liens entre les différents connaissances et mémoriser, enfin tout au long de notre vie.

Il s’agit de représenter l’information, un cours par exemple, de manière spatiale, visuelle et graphique, donc d’une manière qui correspond mieux à la structure de notre cerveau*. Pour ce faire, il est recommandé d’utiliser une feuille ou tout autre support au format paysage (et non portrait).

Souvent, quand on prend des notes, on empile les idées les unes à la suite des autres. Ce qui ne facilite pas la compréhension instantanée d’un cours et ne prépare pas à sa mémorisation rapide.Or, notre cerveau fonctionne de façon dynamique par association d’idées. Il est donc plus approprié de prendre des notes et de mémoriser un cours en mode Mind Mapping.

Cette carte, Mind Mapping est la représentation visuelle (un arbre, des couleurs et des dessins) de réponses à des questions ouvertes : vous écrivez votre sujet au milieu de la feuille et vous construisez votre carte en répondant aux questions : Comment ? Qui ? Quoi ? Combien ? Où ? Quand ? Pourquoi ? Pour Quoi ?

Chaque carte est individualisée car chaque personne construit sa carte avec ses pictogrammes, ses dessins, ses couleurs, qui font sens pour elle.

Lorsque l’on souhaite retenir une leçon facilement, il est important de construire sa carte le jour même, voire pendant la prise de notes. Ensuite, il est nécessaire de revoir sa carte en fin de journée (le jour de la leçon), le lendemain et une semaine plus tard.

Pour une personne dont la mémoire est plutôt kinesthésique, grâce à la carte, elle pourra suivre du doigt les informations. pour une personne dont la mémoire est plutôt auditive, elle pourra décrire et raconter les informations de la carte. Pour la personne dont la mémoire visuelle prédomine, elle pourra photographier les différentes composantes de la carte.

*Notre cerveau est composé de deux hémisphères : le gauche qui analyse, réalise et traite les détails, la logique et le droit qui prend en charge les couleurs, l’espace, imagine les solutions et synthétise. Quand, on fait fonctionner ces deux hémisphères du cerveau en même temps, l’attention, la réflexion, la compréhension, la mémorisation et l’imagination augmentent, tandis que la fatigue liée à l’utilisation des ressources cognitives est considérablement réduite. Cf.étude Université de Cordoue

Sylvie Arnoux, coach d’orientation scolaire et professionnelle à Rennes, en Bretagne
www.sylviearnoux.fr

Coaching scolaire

.

Du coaching pour les jeunes, du développement personnel pour les enfants pour répondre à des besoins concrets

Coaching scolaire Voici une liste d’exemples de  demandes de la part des jeunes et des parents :

“Lycéenne en 1ère, ma fille ne sait pas bien quel métier choisir.”

“Je suis étudiant et je voudrais revoir mon orientation pour choisir un métier qui me correspond mieux.”

“en 3ième, mon fils  passe beaucoup de temps sur les devoirs.”

“Jeune apprenti, j’ai du mal à me concentrer en cours.”

“Mon fils n’a pas assez confiance en lui. Il est très stressé quand il passe un examen.”

“Depuis que ma fille a fait son entrée au lycée, les notes  ont chuté.”

“Je suis en prépa kiné s et je ne parviens pas à m’organiser pour être plus efficace.

“Mon fils est lycéen. Il n’arrive pas à se motiver pour aller en cours”.

“Je suis un jeune professionnel et j’ai un choix important à faire pour la suite de ma carrière”.

 

Sylvie Arnoux, coach d’orientation scolaire et professionnelle, à Rennes, en Bretagne
www.sylviearnoux.fr

Coaching scolaire

“Je souhaite que mon enfant progresse sur le chemin de sa propre réussite et je constate qu’il ne met pas assez en valeur ses aptitudes“.

“Mon enfant a du mal à se faire des amis. Il est souvent rejeté par les autres enfants de la classe.”

“Mon enfant n’a pas de problème particulier mais je trouve qu’il n’est pas assez à l’aise avec les autres.”

“J’ai des croyances limitantes qui m’empêchent d’avancer dans la vie. Je ne voudrais pas que ce soit la même chose pour mon fils.”

“Mon enfant n’est pas motivé pour faire ses devoirs“.

“Mon enfant est agressif avec les autres“.

“Mon enfant n’arrive pas à se concentrer.
“Je voudrais que mon enfant apprenne avec plaisir et je trouve qu’il n’est pas assez autonome“.

J’ai l’impression de pas très bien m’y prendre pour que mon enfant réussisse ses études”.

“Mon enfant ne se détend pas assez“.

“Nous sommes une équipe d’enseignants, nous voudrions voir développer les habiletés sociales des enfants au sein de notre établissement scolaire”.

Coup de coeur : rencontres et photographies, place du Gast à Rennes

Mn_30 Place du Gast, à Rennes, une invitation à aller à le rencontre de Jacques Domeau photographe :

Un article de Ouest-France

“Pendant les travaux, la place du Gast accueille des artistes en résidence. Jacques Domeau y a installé son cabinet photographique. « L’idée c’est de photographier les habitants du quartier. On se rencontre, ils posent, puis récupèrent leurs images quelques jours plus tard. » Mais une copie de chaque photographie va aussi rejoindre le « tourniquet des rencontres », qui se trouve dans la vitrine. Les passants « regardent le tourniquet et se disent elle ou lui, je le ou la croise. Je vais lui dire bonjour puisque je l’ai vu(e) chez le photographe. »…

Merci à Jacques, Laila, Mohamed, Pascal, Joëlle…Et les chaleureuses autres personnes qui sont passées ou restées ce mercredi matin…Pour votre accueil  ! Ce cabinet de photographie mérite d’être connu et reconnu pour les liens sociaux qu’il crée. Personnellement, je serai très heureuse que cette initiative se multiplie à Rennes et ailleurs ! Bravo !

 

Coaching scolaire